Vous avez entendu comme moi, des informations a la radio et la tv concernant la grippe aviaire des canards du grand ouest.
Contaminer, les éleveurs doivent faire place nette pour nettoyer les labos a fond pour reconstituer un cheptel sain.
Vous ne sentez pas une grosse arnaque dans tous ca !?
Quelques jours avant Noël les éleveurs de Dordogne sont plutôt attristé, mais je me demande s’ils n’étaient pas attristé d'être manipuler aussi facilement par les medias et les labos !

grippe-aviaire-de-retour-dordogne


Mon point de vue :
La grippe aviaire semble plutôt courante chez les volatile voyageurs, et je pense que comme tout autre maladie ils s‘en sortent. Mais nous les humains ne supportons aucun risque.
Il faut dépister, il faut trouver et il faut guérir, ou massacrer tous les animaux. Comme pour la vache folle ou les porcs qui ont été mis en fosse commune vivant a coup de bulldozer dans certains pays.

Qu’en est il de “ce coup là” ?

l'Europe pour une fois, soucieux du “bien être des animaux” a exigé la mise en place de conditions décentes pour le gavage des animaux. Les producteur de foie gras, semble t il ( je n’ai pas été vérifié) s’y sont mis.
Plus de place des les cages, mois de souffrance. Des mises aux normes coûteuses mais nécessaire.
Certains canards ont eu la grippe aviaire, grippe qui soit disant ne se transmet pas a l’homme!
Dans le doute, on impose aux éleveurs de tuer leur cheptel et comme cela ne semble pas suffire, et pour ne pas faire de jaloux, on l'impose a tous !!!
Faire du vide pour bien nettoyer !!

Je me doute bien, qu'après, ce sera bien complique de faire un cheptel. Les autorités en connivence avec les multinationales vont bien trouver un truc pour faire place net longtemps.

C'était mon intuition jusque a ce que je tombe sur un article. Pas un point de vue d'extrémiste, ni de déclaration de zadistes, mais “L'humanité” ! Certes ils ont leur opinions, mais cela n'enlève en rien a l'article....
....Euralis !!!!!????

Que cachent les vides sanitaires prolongés dans la filière du foie gras ?
Gérard Le Puill
Lundi, 18 Janvier, 2016
Humanite.fr

Extraits :
“Mais au MODEF des Landes on se pose d’autres questions après la décision prise à Paris entre les autorités sanitaires, surprises paraît-il, de la bonne volonté  des représentants des gros élevages et des grosses structures de transformation en faveur d’un arrêt durable de la production de foie gras. Au point de se demander s’il ne faut pas voir là un moyen de restructurer la filière en faveur des gros élevages qui nécessitent des investissements trop lourds  pour les exploitations familiales. Dans les grosses structures comme Euralis on n’aime guère l’indépendance des paysans  que l’on transformerait volontiers en « gaveurs à façon » après leur avoir soustrait l’élevage des palmipèdes en amont de cette finition qui demeure une astreinte.”

“Mais au MODEF des Landes on se pose d’autres questions après la décision prise à Paris entre les autorités sanitaires, surprises paraît-il, de la bonne volonté  des représentants des gros élevages et des grosses structures de transformation en faveur d’un arrêt durable de la production de foie gras. Au point de se demander s’il ne faut pas voir là un moyen de restructurer la filière en faveur des gros élevages qui nécessitent des investissements trop lourds  pour les exploitations familiales. Dans les grosses structures comme Euralis on n’aime guère l’indépendance des paysans  que l’on transformerait volontiers en « gaveurs à façon » après leur avoir soustrait l’élevage des palmipèdes en amont de cette finition qui demeure une astreinte.”