Du temps ! Nous avons enfin du temps de libre ! Chez soi ! 

Depuis le temps que vous en rêviez ! On court au boulot, on court en vacances, on s’entasse les week end et on s’impose des obligations sociales… 

Là c’est que pour vous !

Alors forcement comme s’est imposé, cela dérange et le premier réflexe et de vouloir sortir ! Ou courir ! Même pour ceux qui ne couraient pas !

Combien de fois vous vous êtes dit qu’un jour il faudrait ranger vos photos, ranger le garage, mettre à jours vos contrats d’assurances, vérifier ceci ou cela, nettoyer votre caisse à outil, faire le tri de vos vêtements, classer et vider votre boite mails, s’inscrire à une formation, … pendant les vacances ! Mais non !! Pendant les vacances, avant le coronavirus, on était obligé de partir à l’étranger ! Tout le monde faisait cela.

Du temps pour lire le livre qui est sur l’étagère depuis cet été !

couv of    84340180_2946782085385618_9075808221968465920_n

Du temps pour rendre votre jardin joli et accessible et votre balcon des plus agréable. Et tout cela en faisant avec ce que vous avez ! Sans vous précipiter dans les jardineries ! Trouver mille et une astuces sur le net, ou dans vos journaux quotidien (Perso je suis un grand fan de Ouest-France) pour rationaliser l’espace, pour comprendre que l’herbe coupée fait partie du cycle de la nature et doit rester au jardin. Que laisser une partie en herbe-folle rendra votre jardin des plus beaux et un ilot de biodivéristé ! Regarder le ciel ! Ecouter les oiseaux !

jardin 22 of    jardin of

La sobriété heureuse face à l’opulence de la surconsommation ! C’est à portée de main ( Enfin ! A plus de 2 mètres !).

Alors arrêtons, de justement, vouloir sortir et profitons de notre maison ! Vous savez votre lieu de vie!  La maison de vos rêves pour laquelle vous payer des mensualités qui bouffent tout votre budget depuis des années ! Le pourquoi vous allez en partie bosser toute votre vie ! Ce lieu de vie ou vous êtes bien alors que vous en profiter juste pour dormir depuis si longtemps !  

Décorer, nettoyer..

Et le sociale ! Vous voila confiné avec voter famille ! Ré-apprendre à vivre en couple au quotidien ré-apprendre à se re-découvrir, respecter les moments, le bureau de l’autre, la chambre des enfants, ré-apprendre à partager un repas…

Oui, on a était trop loin, trop vite, prenons cela comme un rappel à l’ordre, un ordre naturel qui faut ré-apprendre dans une période de crise et dans une atmosphère anxiogène, je vous l’accorde. Mais de tout temps, il faut une crise pour rétablir un ordre. Il est trop tôt pour savoir de quel ordre il s’agit. D’un point de vue économique, le monde d’après sera un monde ou la nouvelle crise sera omniprésente, avec toutes ces conséquences… A nous d’essayer, à notre échelle de demander à remettre toutes les cartes sur la table : que ceux qui ont le pouvoir reviennent à la base, que ceux qui ont des fortunes, indignent d’un homme, redistribuent à la base.

Ce monde de crise nous apprends que ce qui est nécessaire à notre vie, et à notre survie, sont de 3 ordres : la santé, manger et être réapprovisionner en produits français.

Alors pourquoi est-ce que les infirmier(e)s, les caissier(e)s et les routiers sont les plus mal-lotis dans ce monde !! Bizarre non !

Je m’égare, et comme Candide, qui après avoir fait le tour du monde, est revenu cultiver son jardin.

Vous ne vous en rappelez plus ! C’est le moment de relire vos classiques ! Le temps est à vous.

« Candide » de Voltaire

« Vers la sobriété heureuse » de Pierre Rabhi.

Sans titre (glissé(e)s)    Sans titre (glissé(e)s) 1