Hou…. Au loup ! Comme le requin c’est un méchant, un tueur d’hommes ! IIs l’ont montré dans le film "Les dents de la mer "et le loup au moyen âge il mangeait les hommes et surtout les enfants… habillés en rouge !

Que de légendes et de clichés dont à tant souffert la nature et les animaux qui n’ont rien demandés que de vivre… Yves Paccalet en parle admirablement bien. YVES PACCALET - ELOGE DES MANGEURS D'HOMMES.

Le plus grand tueur d’humain est de loin et même numéro un, indétronable : le moustique !

Le plus grand destructeur est l’homme… On chasse, tous les poissons par des filets dérivants jusque dans les grand-fonds, alors le requin vient manger là ou il peut. Il déteste l’homme tant pour ces actions que pour sa chaire ! Mais l’ombre d’un surfeur vue d’en bas, dans une zone interdite aux baigneurs, ressemble à ces proies.

Tant qu’au loup, il se porte assez bien en Espagne, en Italie et en Allemagne… Pourquoi en France on tire et on réfléchit après. Le loup fascine notre imaginaire, on ne sait plus trop si on doit le craindre ou l’admirer ! Symbole de force un peu comme le lion pour la savane africaine. Symbole d’une commuanté soudée comme on aimerais bien en voir, chez nous les humains. Je me répète mais si les réseaux sociaux fonctionnent aussi bien, c’est bien parce que nous sommes à la recherche de gens comme nous, avec qui partager. De tout temps la communauté forme une force. C’est un peu une grande famille qu’on s‘est fabriquée, où on se reconnais et on se sent protégé. Cela vas de son entreprise, les fans de Johnny Hallyday, les homos…

Le loup, beau et puissant est aussi un être, dont nos chiens descendent. On a donc, par culture, une attirance pour cette animal.

PB270639    PB270643

Quoi de mieux que de découvrir cet animal par une passionnée qui à pris le temps de partager sa passion, son savoir et son expérience au travers un très bel ouvrage : La sagesse des loups, d’Elli H. RADINGER. Comment ils pensent, s’organisent, se soucient les uns des autres… Des révélations incroyables sur l’animal le plus semblable à l’homme.

Tout est dit dans le titre. On a pourtant bien a en apprendre.

Un enclos à loups est le pire lieu qu’il soit pour apprendre l’art de diriger. Pour observer les qualités de meneurs de loups, il faut les voire dans leur milieu naturel sauvage. Ce n’est pas forcement le plus grand, le plus fort et le plus courageux des loups qui conduit les autres. Ce sont bien davantage les circonstances qui imposent le meneur de l’instant. En fonction de la situation et de ses capacités, n’importe quel membres de la meute peut être amené à prendre provisoirement sa tête. En terrain familier, ce peuvent même être de jeunes loups. Et le loup dominant en se sent pas atteint dans sa dignité. p46

Comme elle dit elle-même, c’est une est droguée aux loups. Elle a besoin de leurs présences. Elle raconte comment elle s’en occupe au parc de Yellowstone et comment elle l’a redécouvert dans son pays d’origine, l’Allemagne.

Le livre est agrémenté de photos en noir et blanc de loup comme si on était à coté d’eux, et aux passages du livre, cela prend une autre dimension.

PB270642     PB270640

Elle parle de son métier de gardienne des loups, de son parcours, son ressenti et fait intervenir des scientifiques, des touristes et des guérisseurs :

Il y a un rythme universel. Les loups sont les frères des hommes. Nous les hommes, nous ne pourrions pas survivre sans les animaux. Nous leur sommes redevable de quelque chose. Nous le leur rendons lors de fêtes en l’honneur des loups, en chantant pour eux. Beaucoup de peuples indigènes accordent une grande importance aux loups. Ils s’identifient à eux en tant qu’esprit d’une même famille, ils revêtent des peaux de loups lors de cérémonie et respectent leur prédateurs. Pour les Ojibwas, le loup est médecine. Il restaure leur équilibre. p200

Ce livre est riche de tout. De nombreux passages ou elle se laisse à des réflexions philosophiques. Facile à lire, émouvant et intéressant avec des points de vue historiques. 

PB270637

De plus, le loup n’est jamais très loin, on l’a vue aux portes de la Gironde. Article de Sud-Ouest du 22 novembre. Alors autant apprendre à le connaitre pour mieux respecter son territoire. Je dis ça, mais comme tout le monde je ne sais pas comment je réagirais, dans le réalité ! Vous trouverez en fin de livre, des infos pratiques pour toutes les circonstances.

Le loup vie en meute, en famille. ils sont très solidaires des uns et des autres, aident les jeunes comme les plus vieux à leur risque et péril. Ils sont joueurs, intelligents. Par contre un peu comme les humains, lorsqu’ils rencontrent une autre meute, ils sont très méfiants et prêt à défendre leur territoire. N’oubliant que le territoire n’est pas un espace de jeux, mais leur maison et leur garde manger, sans quoi ils meurent !

PB270644     PB270646

PB270645