L'arbre est un vaste sujet d'etude, qui m’enthousiasme à 200%. Symbole de la vie végétale on le coupe partout comme si c’était banal ! Ben oui ! Faut bien faire des routes, des parkings, des lotissements ou agrandir le champs, nettoyer que ça fasse propre, ou alors c’est dangereux ou on fait des travaux d’agrandissement de la ligne de tram, de la ville, de la CUB…

A l’heure où toutes les villes veulent se remettre au vert, il serait temps de voir l’arbre sous un autre angle et en la matière il y a le choix !

400

Magasine Science-et-Vie à venir.

Je me souviens d’une réflexion de Pierre Rabhi il y a des années lorsque j’avais eu la chance d’assister à l’une de ces conférences :

Il était devant un couché de soleil des plus jolie, et devant un arbre, la lumières mettait ces branchages en relief et l’arbre dans toute sa splendeur. Accompagné d’un ami du coin, il s’exclamait : Que c’est beau ! Et son voisin : Ah oui !… Il y a là, au mois de quoi se chauffer tout un hiver !

Nous n’avons pas la même vision d’un même moment et c’est bien cela la cause de tous nos problèmes, nous, les humains de cette planète.

Comment est perçu l’arbre de nos jours ? Petite rétrospective personnelle.

L’arbre est beau, on se sent bien à se promener à la campagne, il fait parti des sous-bois, et forêts de nos régions. Il est souvent majestueux, et même malade ou torturé, la nature lui donne toujours le souffle suffisant pour qu’une branche lui donne encore un peu de vie le temps d’une saison ou plus.

On lui prends souvent de l’énergie c’est à la mode pour que nous les humains nous nous ressourcions, mais que lui donne-t-on en retour !??

Il nous donne de l’ombre l’été, cet ombre si recherché, il rafraîchit les rues et les villes. L'hiver il boit les surplus d'eau, limite les inondations et protège du vent.

En automne et au printemps inutile d’aller à l’autre bout du monde admirer les cerisiers ou les forêts canadiennes, relever la tête en allant au travail il y a sûrement sur votre passage un arbre qui vous le rappellera.

Il y a tant d’arbres, de notre jardin ou du voisin, du parc, du bord de la route. On parle souvent de ceux qu’on coupe, même comme pour les trains en retard et on ne vois pas souvent, et moi le premier, ceux qui sont présents et ceux qu’on replante, même si cela est souvent des arbustes de très petites tailles.

Pour rappel, car on ne le vois plus, l’arbre est un symbole si puissant qu’il est sur la pièce de 1 euro !

Derrière ce symbole se cache la forêt ! C’est le cas de le dire. Il est le représentant de tout le monde végétal : petites fleurs, fougères, lianes… C’est Jean-Marie Pelt qui en parlait le mieux.

Si on étudie l’arbre, on pourrait il me semble étendre ce sujet d’étude à l’intelligence végétale. Oui, les arbres communiquent entre eux, s’entre aide, et aussi se parasitent… Emettent des sons et parait-il, des lumières dans un spectre qu’on ne peut percevoir, nous les humains si prétentieux de savoir tout sur tout.

Ils vivent à leur rythme, avec les saisons, est là encore on à a apprendre d’eux, nous qui allons si vite et accélérons dés qu’on peut.

Et au niveau mondial ! Là, autant dire que c'est catastrophique! Mais pas qu’au Brésil ! Aussi en Pologne et en Roumanie ! Et même chez nous ! Passer inaperçu l’ONF est mal traité par des lois qui demandent toujours plus de rendement et une main-d’œuvre économique, c’est à dire tendant vers 0.

Et pourtant nous avons tous était ému devant « Avatar » ! Oui, le méchant, le virus, l’homme cupide, vicieux, machiavélique et détruisant tout… c’est Nous. Business business.

Regarder dans « Le seigneur des anneaux », les méchants sombres et moches coupent les forets pour alimenter les fourneaux du monde souterrain pour arriver à leur fin, c’est à dire détruire et assouvir ce qui reste des humains dans un monde gris et violent… l’Enfer. 

C’est nous qui nous le construisons nous même ! Restons vigilants attentifs, faisons des choix et sachons les exprimer, chacun à son échelle.

Mes livres sur le sujet :

INTERVIEW EXCLUSIVE D’ECOSOPHIE17, DE FABIEN ROBERT, 1ER ADJOINT À LA MAIRIE DE BORDEAUX SUR LA GESTION DU PATRIMOINE VÉGÉTAL.

LA VILLE VÉGÉTALE, UNE HISTOIRE DE LA NATURE EN MILIEU URBAIN EN FRANCE DU XVII AU XXI SIÈCLE.

ECOUTE L’ARBRE ET LA FEUILLE. LES ARBRES RACONTENT UNE HISTOIRE MILLÉNAIRE. REGARDE LE VENT ÉCOUTE LES FEUILLES...

“LES ARBRES ENTRE VISIBLE ET INVISIBLE”, D’ERNST ZÜRCHER.

SAUVER L'HOMME ET LA NATURE, DE JEAN MARIE PELT.

UN AN DANS LA VIE D'UNE FORÊT.

 

Liens utiles :

ON COUPE LA TÊTE, ÇA LES REND PLUS FORT !!!

GREEN FRIDAY

PLANTES : ELLES SONT INTELLIGENTES !

VOUS AVEZ DIT : DÉFORESTATION !