En ces périodes de fêtes nous sommes nombreux à nous enivrer avec cette boisson qui nous décontracte et, pour nombreux d'entre nous, nous rend joyeux et insouciant le temps d’un moment. 

En ces périodes de fêtes et d’ambiance de Gilets Jaunes, le mot d’ordre est le pouvoir d'achat. Certes les politiciens ont leurs propres manières de voire la justice sociale. La grande distribution, quant à elle, exploite une partie des producteurs pour nous proposer des produits au même endroit...le moins cher possible. 

Mangez mieux et moins cher c’est ce que nous voulons tous, et cela vaut aussi pour l'alcool, alors allons là où il est meilleur marché : chez le producteur ! Le pas cher pas bon, n’est en rien une bonne idée ! Jeremie Pichón l’a très bien expliqué sur Franc Inter.

20181111_121422   20181111_110534

 J’ai eu la chance d’aller re-visiter les chais de Château Simon à Barsac dans le Sauternes. En plus d’une jolie promenade en campagne on peut y déguster, découvrir et acheter de très bons vins bien moins cher qu’en magasin ! Alors pourquoi s'en priver ! Pour vous donner un ordre d'idée, de manière générale je pense qu’une bouteille à 15e en magasin ne vous en coûtera que 5 chez le producteur. 

 En plus on découvre comment est fait le vin qu’on vas boire ! Un indice ne trompe pas, c’est s’il y a ou non de l'herbe entre les pieds de vignes ! Si c’est vert c’est qu’il y a de la vie et du respect de la nature, si c’est sec, desséché et jaunâtre c’est qu’on privilégie le rendement et des anciennes méthodes. 

20181111_151839   20181111_110416

Et puis quel plaisir de découvrir de très jolie coin de campagne, où on n’aurais pas forcement pensé à se promener... J’ai eu plaisir de retrouver un champs de maïs parsemer d’aller d’arbres ! Et oui, l’agroforesterie ça fonctionne ! Le respect de la nature commence à la base, là ou le producteur, l'agriculteur donne vie à ce qu’on va manger ou boire. Loin des circuits industriels, il faut aimé ce qu’on fait ! C’est ce que vous faite aussi dans votre jardin ! Je ne dit pas qu’il faut boycotter la grande distribution, mais alterner, dés qu’on peux, avec les autres circuits plus courts. Une fois d’autres habitudes de prises, vous reviendrez régulièrement acheter votre vin chez votre viticulture préféré. Faites en plusieurs, voyez si ce n’est pas trop loin de chez vous, si le vin vous conviens, pour le quotidien comme pour les grandes occasions, si l’endroit fait que vous pouvez vous y promener, si vous avez plaisir à le partager...Si le courant passe bien avec le viticulteur, c’est aussi important le contact humain ! 

 Cette promenade à Barsac m’a aussi fait découvrir la boulangerie du coin Les blés d'or ! Festival ! Une chaîne !? Oui ! Mais ce n‘est pas parce que c’est une chaîne que le personnel y travaille comme des robots ! Ils y mettent aussi leur personnalité ! Leurs pains sont variés, leurs gâteaux fantastiques et l’accueil extraordinaire... Le tout, là encore si on parle de pouvoir d’achat, à des prix plus que raisonnable. Loin des clichés tout faits, il faut prendre le temps d'être curieux. 

VIGNERON_INDEPENDANT_CAMPAGNE-2018_WEB_665x398px

 Sortons de nos habitudes, conditionnée par le système, pour nous retrouver nous même. Oui, le système économique financier dans le quel nous vivons est à bout de souffle, mais c’est aussi à nous, dans notre quotidien en tant que consommateur, de valoriser les alternatives, prenons le temps de... vivre.

D'ailleurs, comme tous les ans, il y avait un repas de chef pour les portes ouvertes !

20181111_125533    20181111_134649