Les politiques, les industrielles, nous ... mais, et les petites entreprises, font-elles quelque chose pour l’environnement ?
Ce qu’on appel une TPE, Très Petite Entreprise, cela représentent 95% des entreprises en France !
Tant que ca mais pourquoi on en parle pas ?
Parce que les médias aiment le sensationnel comme Air France ou la SNCF qui gèrent des milliers d'emplois. Pourtant, la richesse de l'économie française, sa diversité et son ingéniosité sont représentées par tous ces petits entrepreneurs. C’est, en partie, ce qu’on appel aujourd’hui les auto-entrepreneurs, mais pas que, car certaines TPE sont aussi en SARL.
Un exemple concret que je connais bien : “Cuis’in les ateliers”. Des cours de cuisine, Chef Jésus est passé aux événements gastronomiques sur Bordeaux.

Donc, du coup, je lui ai demandé ce qu’il faisais contre le gaspillage alimentaire et comment lutter contre les produits ménagers toxiques ?

Concernant les événements, il y a toujours un gaspillage monumentale, notamment sur ce qu’on appel “le jetable” ou “le consommable”.
Le plastique est ce qu’il y a de plus nocif pour la planète et tue des centaines d'animaux marins.
C’est donc à nous en tant que consommateur de service d'être vigilant à ce que ces entreprises fassent partie d’une charte.
En tant que blogueur, j’ai développé un eco label pour les PME et TPE, le “E17”. Pour information, les grandes entreprises dépensent des sommes astronomiques pour être aux normes ISO. Un cahier des charges et des contraintes souvent disproportionnés. Alors qu’un label est plus accessible et correspond mieux aux besoins d’une TPE.

ecolabel e17 ter


“Chef jesus, que faites vous pour la planète tout en conservant un caractère économiquement “rentable” pour votre entreprise ?

savon d'allep


"Pour laver les tabliers, j’ai découvert par hasard une lessive écologique et surtout économiquement très rentable à base de savon d’Alep. ( Le savon de Marseille fait aussi très bien l’affaire)

J’apprends aux élèves, pendant mes cours, à quantifier les aliments de manière à cuisiner juste ce qu’il faut. Ce sont des produits de qualité, quelque fois onéreux, et les gens se rendent compte que par des quantités à la mesure de leur appétit et plus agréable. Cuisiner juste ce qu’il faut, avec justesse et équilibré, on peut se faire plaisir, et ne plus avoir faim en sortant de table. Il ne s’agit pas de dépenser beaucoup pour se nourrir, mais bien prendre le temps de cuisiner, cela ouvre des perceptives bien plus attrayantes en terme diététique et de plaisir.

20170527_161136


Lors d'événements gourmands, tel que la foire de Bordeaux ou Bordeaux So Good, il fallait des fois dépenser autant d‘argent en petite barquette plastique que ce qu’il y avait dedans ! Imaginer ! une barquette par personne pour déguster un tartare de magret de canard en quelques secondes... et on jette ! Cela représente de volumineux déchets en plastique pour un instant de plaisir... Au fil du temps j'ai donc opté pour de la vaisselle réutilisable, comme à la maison!
Il existe sur le marché, aujourd’hui des récipients lavable a petites prix, et donc réutilisable. c’est plus agréable de déguster un saumon gravlax avec crème fraîche wasabi et blinis maison dans un petit récipient en faïence et de le déguster avec une cuillère en métal.
L’impact est d’autant plus important que les retours sont positifs mais surtout cela donne des idées aux autres cuisiniers comme aux organisateurs d'événements qui ont un véritable problème avec la gestion des déchets."

Merci chef.

On vous retrouve du 12 au 21 mai à la foire de bordeaux.

chef jesus france b   20170528_124609