Enfin une bonne nouvelle...
Mais quelle dommage d’attendre si longtemps.. attendre que l'hécatombe sois deja sur le point de non retour, que les lobbies se soient assuré que le processus soit à leur avantage et faire un effet de com laissant aux députés européens de de faire croire au peuple qu’ils sont eu raison de leur confiance !
Tout est sauf ! Le business est assuré jusqu'au maximum et l'Europe qui contrôle la bonne santé de leurs concitoyens... Encore faudrait il que ce soit applicable dans toute l'Europe ! 28 pays !!!!!

1062031-000_t51kv


Enfin bref, ne soyons pas négatif, car au moins, un poison de plus est interdit... enfin en cours d’interdiction sur le terrain.

De plus, etait-ce vraiment utile... pour les agricultures, non ! pour les industriels, oui ! Ce n'est pas moi qui le dit: 

Le chercheur au CNRS Jean-Marc Bonmatin a piloté une vaste étude internationale publiée dimanche, qui révèle que les pesticides néonicotinoïdes dits «tueurs d’abeilles» favorisent les résistances des insectes ravageurs et pèsent davantage sur les finances des agriculteurs que les alternatives non polluantes et non toxiques. Source Liberation

Nous constatons que l’utilisation de ces insecticides, qui ont été commercialisés dans les années 90 pour les grandes cultures, les céréales, les légumes mais aussi les fruits, et sont devenus les plus vendus au monde, n’augmente pas les rendements agricoles. D’abord parce que le rendement des cultures dépend en grande partie des pollinisateurs

Le figaro... :

De plus, contrairement à d'autres insecticides, ils ne sont pas pulvérisés, mais le plus souvent utilisés en enrobage de semences: ils circulent dans toute la plante et restent plus longtemps dans le sol. «La décision de les autoriser pendant un quart de siècle a été une erreur, qui a provoqué un désastre environnemental», juge Martin Dermine, du réseau européen d'action contre les pesticides (PAN).

En vertu de la nouvelle réglementation, les trois molécules commercialisées par les géants de l'agrochimie Bayer (pour la clothianidine et l'imidaclopride) et Syngenta (le thiaméthoxame) ne pourront plus être utilisées qu'en serre, en milieu fermé, loin des insectes pollinisateurs