Alors là, forcement on touche au coeur meme de la raison d être de ce blog. Le titre et la photo de couverture m’ont emballé et je n’ai pas hésité une seconde à m’en emparer pour le dévorer... terme utilisé pour une nourriture spirituelle en accompagnement de réflexions.
“L'écologie spirituelle, histoire d’une révolution tranquille”, de Leslie E. Sponsel, au édition Hozhoni
Le livre est construit comme un arbre, l'auteur parles des racines de la philosophie et de notre apport à la nature, puis du tronc, des branches et des feuilles...

20171122_181627    Cliché 2017-11-22 19-13-37

Si Frédéric Lenoir avec la “lettre aux animaux” est grand public, celui ci s'adresse a un public un peu plus avertis...

J’ai découvert le terme animisme. Loin de la définition du dictionnaire, c’est l’histoire de se terme et comment chacun l’utilise au travers le temps et les religions qui est ici évoqué. Oui ! Les religions sont omniprésentes, mais d’un point de vue spirituel. Quand on rentre dans une église, on se sent comme porté ailleurs. C’est ce moment qui est important et non la dévotion qu’on pourrais avoir à se repentir auprès d’un homme qui se dit le fils d’un dieu unique.
“L’animisme est la religion commune à la plus part des sociétés indigènes traditionnelles du monde, quelles soient constituées de chasseurs cueilleurs, de pécheurs, de fermiers ou d'éleveurs. Elle constitue également le substrat de la religion de nombre d’individus qui s’identifient pourtant comme chrétiens, bouddhiste, hindouistes, musulmans et juifs ou tout autre religion répandue.... De plus comme le remarque Harvez, les animistes considèrent : “...certains lieux comme des individus à de plein droit. Ces lieux ne sont pas seulement des environnements et des équilibres écologiques, mais également des personnes, des individus, des agents, des êtres agissant et rationnels qui participent a l'écologie de la vie sur un plus large plan””
p51

L'auteur évoque aussi les chamans d’Amazonie. Quel est notre rapport au rationnel et a l'irrationnel ? Comment concevoir une écologie respectée si on détruit meme les forêts primaire... On en connais si peu de chose..

Il est quasiment impossible a résumé, aussi je vous propose de partager avec vous certains extraits qui vous donnerons la tonalité de cet ouvrage

“Le bouddha a souvent expliqué qu’en fin de compte son enseignement ne portait que sur deux points : la cause de la souffrance et le moyen d’y mettre fin. De toute évidence la souffrance de l'humanité va continuer de croître, de par la pression démographique, l'incapacité de distinguer entre besoins et la manie de croissance qui affecte en dépit de la limitation des ressources, les sociétés industrielles et les économies capitalistes, persuadées qu’elles peuvent se développer a l’infini.” p108

Le tronc est base sur les faits et dire de Steiner. pour avoir lu deux de ces livres, j'avoue ne pas etre fan, mais je respecte le mouvement et l'élan qu’il porte.
“L’anthroposophie tire sa substance et sa structure de la recherche spirituelle de Rudolpph Steiner, lequel soutenait que tout être humain (anthropos) possède une sagesse inhérente (sophia) qui li permet de résoudre les énigmes de l'existence et de se transformer tout en faisant évoluer la societé.”
p151

20171122_181642


Leslie E. Sponsel évoque aussi des choses un peu plus simple.
“Il ne restait plus au Kenya que 3% de ses forets d’origine, le reste ayant disparu au moment de la colonisation au profit des exploitations forestière et des plantations de café et de the, produits destiné à l'export.
p240

Comment lier philosophie et religion ? On ne peut pas s'empêcher d'évoquer le bouddhisme et avec lui le Tibet. Tout un chapitre y est consacré d’un pont de vue historique avec les chinois... C’est très instructif.

Pour ces raisons et tant d’autres je vous le conseil, meme s’il est plus complexe a lire que d’autres livres, il reste néanmoins plus accessible que Arne Naess !

Ces livres sont assez rare dans la littérature environnementale pour ne pas se priver de l'acheter. Même si vous mettez plusieurs mois pour le lire, l'avoir dans sa bibliothèque me semble important.
Ne soyez pas surpris par son aspect volumineux (450p), car il contient en fait 150 pages d'annexes! Sans doute une obligation législative, car Leslie E. Sponsel fait mention de nombreux auteurs. Tout aussi passionnant les un des autres et pas toujours très connu. Une raison de plus pour acquérir ce livre qui vous donnera l’envie d'en découvrir d’autres.