On m’a fait un jour la réflexion que je lisais des livres qui allaient toujours dans mon sens. Comme tout le monde je cherche a conforter mes points de vue par des livres m’apportant un regard complémentaire. Oui, on se conforte souvent dans ces idées. Alors de temps en temps je vais voire sur d’autres horizons. Jean de Kervasdoué : “Ils croient que la nature est bonne. Ecologie, agriculture, alimentation : pour arrêter de dire n'importe quoi et de croire n'importe qui”.

jean de K

J’ai donc choisi un livre qui démontre que les écolo nous mentent que Chash Investigation est une émission de manipulation, les OGM ne sont pas dangereux et apportent plus de bien fait que de la culture traditionnelle. Un constat froid mais construit par un homme qui n’est pas a son premier livre, qui a donc l’habitude de ce type de discours. C’est construit avec du recul, pas d’émotions, il évoque des faits.

Je suis un grand lecteur d’ouvrages défendant la cause des animaux, le respect et la préservation coûte que coûte de la nature.
Cet ouvrage me sort de mes habitudes. C’est surtout un ouvrage qui fait un constat sans état d’âme mais réaliste. Il critique l'état actuel de la communication basée sur les émotions, les opinons et les clichés qui circulent sur les réseaux sociaux. Tout ceci s'éloigne de la réalité. Certes les statiques on peut en faire ce qu’on veut, mais sortir du politiquement correcte, du mouvement de masse pour analyser une situation est plus complexe et plus courageux que prévu.

Oui, la France est championne du politiquement correcte et du principe de précaution. Ailleurs il ne s’en préoccupe pas autant.

FB_IMG_1494227379151


L'environnement a pris un nouveau visage ces dernières semaines, avec Trump et Macron. La nature est définitivement au placard, seul compte la croissance. Des hommes qui travaillent auront un revenu et donc une vie plus descente. Jean de Kervasdoué démontre que l'ennemi du non respect de la nature est la pauvreté. Bien s‘alimenter, respecter le local, lire... on en peut le faire que lorsque les principes de base sont résolus.

Certain passage m’ont fait sauter de mon fauteuil ! Tel que labourer et énergiser la terre avec des engrais. Mais c’est une réalité ! Est ce que je glisse doucement mais sûrement vers un état de bobobio qui s'offusque d’une vision de  la réalité. Faut dire qu’a bordeaux, il n’y a que ca ! mais c’est un autre débat !

Il remet les pendules a l'heure concernant les OGM... Ils sont partout au lieu de crier au loup, autant prendre le problème a bras le corps !

Le changement climatique ! Personne ne fera plus rien pour l’entraver, la nature est plus forte et s'adaptera. Les médias montrent l'ours blanc qui vas disparaître, mais chez nous personne, ne veut du loup près de chez lui !


Un bilan intéressant a propos de notre manière de manger. Pendant des décennies, la mère était a la maison et préparer le repas, a heures fixes. Depuis peu de temps, cela est fini, les familles sont monoparentales et depuis longtemps les femmes travaillent et ne sont plus “femmes au foyer” ! Ce n’est pas socialement reconnu. Donc concernant notre alimentation, tout les jours on se demande ce qu’on vas manger... plus de repères de contenu ni d’horaires.


Une démonstration sur la notion du risque, qui dépend de la dose prise, Jean de Kervasdoué est comme moi, breton, et on est tous radioactif, car le massif armoricain et le plus radioactif qu’on ne trouve dans la nature. On survie parce que les doses sont infimes. La notion de dose est mise de coté dans toute le démonstrations ... dans le but de faire du buzz.

Non au catastrophisme. La dessus je suis d’accord avec lui, et le contexte mondial est depuis longtemps dans ce sens. La cop 21 est l'exemple type du pipo que des personnes tels que sego veulent nous faire avaler.

Un petit livre qui se lit très bien? Ecris pour le grand public.
Cet ouvrage m’a rappelle un Best seller de 1998, traduit en français et édité en 2004 : “L'écologie sceptique, le véritable état de la planète”, ouvrage danois de Bjorn Lomborg.

P1330215


Oui, j'aurais tendance a être climato sceptique et en fin de compte pour certains aspects je me suis bien retrouvé dans cet ouvrage.

Méfions nous de ce qu’on nous raconte, apportons un regard plus réaliste de notre état de la planète et mettons notre sensibilité, là où elle peut s'épanouir.... dans notre jardin ! J’entends par là, dans notre quotidien, notre sphère proche, notre quotidien

Et si c'était nous, qui nous étions fait avoir a notre propre jeux, a trop croire les politiciens quand il nous disent qu’il faut rouler moins vite sinon on vas tous mourir !?