Pour ma reprise je vous ai proposé un bilan des dossiers qui passent discrètement pendant l'été. On a évoqué la nouvelle loi sur les ondes, qui est une bonne chose pour les particuliers mais moins pour le Medf, puis le problème de la foret de Bure. Je vous propose, pour clore la trilogie, le fameux dossier sur les diesels français.

4892101_6_fa64_2016-03-29-8aa61f4-26265-1rjvn2c_ec20a3ccf8b37322c05eb5596b24cc10

En savoir plus sur le monde planete


Encore ! Allez vous me dire ! Mais ça fait un moment que les médias l'évoquent! Oui, depuis le mois d’avril. Mon amie sego voulais faire le point après le scandale de Volkswagen. Enfin “voulais” en faire un coup de com, et surtout pas une véritable information. Car comme on s’en doute les constructeurs français ne sont pas très bons. On s’en doute mais l'officialiser est une autre histoire.
Sego “sentant” le coût venir, a tout simplement reporté les conclusions a cet été... le 29 juillet !!!
Mal foutu, des analyses floues, un langage des plus hypocrite.. mais le dossier est bien là, comme ça, l’affaire est close.

“A l’issue de ses dix mois de travaux et des auditions de onze constructeurs automobiles, cette commission – qui rassemblait les représentants des administrations, des associations, des parlementaires et des experts scientifiques – indique qu’elle « n’a pas mis en évidence l’utilisation de dispositifs d’invalidation illégaux ». Mais elle précise aussi qu’elle ne peut pas, non plus, « en écarter l’hypothèse ». En clair, la tricherie a pu avoir lieu."
En savoir plus sur lemonde.fr/pollution 

Quand on vois les dessous des cartes de ce qu’on nous fait avaler, avec l’aval du gouvernement ! Complicités, lobbies, tromperies.. au bout du compte c’est encore le public qui est pris pour une pomme et qui ... respire l’air sain, qui conduite du diesel sans risque... "Ne craignez rien, nous contrôlons la situation !”
L’affaire du diesels en france remonte a plus loin et est une affaire culturelle.
Ce dossier passer inaperçu est le coté “presque” visible de l’iceberg.

« Il y a une grave crise de confiance »

L’entourage de Ségolène Royal souligne que la démarche de la commission « relevait plus d’une opération de transparence que d’une enquête “judiciaire” ». « Il revenait aux constructeurs, lors de leur audition, de justifier les résultats observés sur leurs véhicules et de proposer un plan d’amélioration. La question du rôle joué par l’ordinateur de bord des voitures a toutefois été posée par des membres lors des discussions au sein de la commission et mériterait d’être approfondie », explique-t-on au ministère, tout en évoquant la possibilité de futurs travaux pour cette commission.

En savoir plus sur .lemonde.fr/pollution/

Merci a “l'association respire” de mettre les pieds dans le plat et au journal le monde de relayer autant d’articles complets sur le sujet, tout en étant, me semble t il, le plus objectif possible.