Quel parcours incroyablement riche, que d’aventures ! A la fois Indiana Jones, philosophe et entrepreneur, François MAURISSE est un homme à découvrir, et c’est ce que j’ai fait.

P1380794


Je l'ai tout d’abord entendu parlé de son travail sur les ondes de RIG, et cela m’a donné envie d’aller à sa rencontre. J’ai donc profité de son exposition à l'hôtel de Sèze, aux allées de Tourny pour aller à sa encontre.

Cela commence comme un conte de fée : Au tout début ....
Au tout début, il est né a Lourdes ! Proche de son père, il le suivait partout et lui a fait partager ces passions et son regard sur la nature dans les Pyrénées : la pèche à la truite, les promenades.
Son père a été muté a bordeaux. A l'école, François Maurisse a du choisir une filaire et ni “Aventurier pour Daktari”, ni “rêveur” n’en font partie ! Encore une incohérence d’un système trop rigide !
Quoi qu’il en soit il s'oriente vers les métiers du Son. Pour allier cette notion de faire partager, de mettre en valeur, et de sublimer avec les outils techniques les plus à la pointe. Et pour cela, à l'époque une seule école pour être ingénieur du Son : Paris. Il y croisera des artistes de France Gall a Motorhead.
François reviendra à bordeaux pour mettre en pratique ces connaissances, mais ce sont ensuite ces 10 années passées en Afrique qui m’intrigue. Tous ceux qui ont été attiré ou qui y ont séjourné, sont unanime : l'Afrique c’est magique. Un autre monde sur notre planète.
Il y découvre la forêt primaire de la Côte d’Ivoire. Une forêt dense, une autre manière d‘aborder la nature. Il y chasse les papillons sur la canopée et sera aussi chercheur d’or. La guerre l’a obligé a revenir. Les blancs n'étaient plus les bienvenus, enfin les petits blancs, et les noirs ont du lasser la place aux très riches blancs occidentaux venu piller les richesses du pays. On pense de suite au pétrole mais ils ont aussi raclé les fonds des océans pour y pécher toute vie.

Ce qui est passionnant a l'écouter, c’est qu’il est toujours entre deux mondes : la rêverie philosophique et les contraintes terrestres. François utilise d'ailleurs toutes ces connaissances techniques pour extrapoler de la nature sont ressentit.
Cela donne quoi ?
Un exflorateur accompagné de ces herbettes, ces tableaux.

P1380799

1526772_10205067472421155_2628516901832422180_n

la carte de francois M


Il se promène dans la nature, regarde, ressent puis trouve un endroit calme et bien éclairé, et alors l’artiste s’installe. Il cueille une fleur, une tige, une herbe, les assembles pour que le tout forme une danseuse ! Ce qui est en fait, ce qu’il voit en observant la nature.

De cette danseuse florale éphémère et fragile, il l’a photographie, et c’est cette photo qui constituera le tableau !

A cote de cela il ne néglige pas d’autres supports et d’autres contacts : une émission de Tv “ Les yeux de l'aventure”, des projets événementiels sur Bordeaux et des projets ailleurs tel que Venise ou l'Exposition Universelle de Milan

Bel exploit tant technique qu'artistique.
Je suis admiratif du style épuré de ces tableaux sublimant son regard de la nature

P1380803


Cette exposition est à l‘hôtel de Sèze 23 allée de Tourny, jusqu'à la fin du mois, le 30 avril . Merci à Cédric Janvier d’avoir permis à ces tableaux d'être exposés dans un lieu très agréable. Vous pourrez profiter de cette occasion pour y prendre un café et découvrir la carte du chef Laurent Costes.