Mais qu’est ce que j’ai fait aujourd’hui !? Rencontre avec Matthieu Ricard, qui est venu parler de son dernier livre : “plaidoyer pour les animaux”, qui s’inscrit dans son autre livre sur l'altruisme ! Il était a 16h chez Mollat. Plus de 100 personnes faisait la queue. J’ai donc pu le voire en vrai ! Pour ceux qui l’ont raté il sera jeudi soir a 19h30 au théâtre de l’Athéne.

2014-10-29 15

2014-10-29 16

2014-10-29 16


Ce que j’ai retenu de cette conférence : Que tous les animaux n'étaient pas forcement emphatique ! ah bon !! Que l'industrie alimentaire était mauvais pour l'être humain car participer au “réchauffement climatique”, oui mais, parce que c’est surtout devenu un aliment malsain pour notre corps, bourré d'antibiotique.
Je reste admiratif de son beau discours sur la bienveillance, influer plus que blâmer.
Par contre un discours un peu léger sur les plantes, dont Jean Marie Pelt aurais levé les yeux au ciel ! Non, les plantes n’ont pas que des réflexes de survie. Cela me rappel les discours sur les réflexes du chien qui cri, eh pardon, aboie quand on le tape. Il donne sa vison bouddhiste, où il y a le minéral, le végétale, l’animale et l’homme. Personnellement je ne vois pas cette hiérarchie comme ça, mais cela ne regarde que moi.
Il a donner des exemples que vous retrouverez aussi dans d’autres livres : Aymerie Caron (no steak), Fabrice Nicolino, Safran Foer ... ou dans des films tel que earthlings, green ou alma

A la fin de la conférence, 3 questions ont été posées ! dont une de ki !???? de moi !!!! “On sait depuis les années 70 que l’industrie alimentaire part de travers, le changement des consommateurs met beaucoup de temps a changer les choses, pourquoi ne pas user de votre personnalité pour favoriser un statut juridique diffèrent au monde animal ?” ce a quoi il a, sagement répondu, qu’il fallait du temps pour que les choses change.
Une autre question, a été posée a propos de la prédation !? il aurais pu rappeler que les animaux mangent pour se nourrie, alors que nous c’est devenu essentiellement un business pour notre plaisir de grignoter. Puis une autre pertinente sur la tolérance, par une personne de L214 qui a ouvert a une réflexion intéressante, toujours dans cet état d’esprit de patience.

J’avoue ne pas avoir acheté son livre, un curieux hasard ma conduit plutôt sur “ Eloge des mangeurs d’hommes” de Yves Paccalet,

P1370541

ça n'empêche pas dire “Bravo” a Matthieu et merci d'être aussi accessible.